France : entrée en fonction lundi du premier parquet national antiterroriste

La France connaitra, lundi 1er juillet, l’entrée en fonction de son premier parquet national antiterroriste (PNAT) dont le lancement marquera la disparition de la section antiterroriste du parquet de Paris, qui était chargée depuis trente-trois ans des affaires de terrorisme et d’atteintes à la sûreté de l’Etat au niveau national.

Ce parquet, qui sera composé de 26 magistrats exerçant sous l’autorité d’un procureur, a été pensé comme un outil efficient adapté à la menace terroriste actuelle.

L’idée de sa création pour se pencher sur les affaires de terrorisme et de crimes contre l’humanité remonte à 2015 et 2016, années marquées par une vague d’attentats terroristes en France.

Depuis la multiplication des enquêtes anti-terroristes à partir de 2012, le nombre de nouvelles affaires est passé de 308 en 2016 à 171 deux ans plus tard.

Entre septembre et décembre, la cour d’assises spéciale de Paris va devoir juger dix dossiers de terrorisme.

Par ailleurs, le nouveau parquet prendra en charge les 146 dossiers traités par l’ex-pôle crimes contre l’humanité et crimes de guerre concernant une vingtaine de zones géographiques.

Via 2M